TINA  ARENA


Tina Arena

Carte d'identité

Présentation

Biographie

Discographie & Paroles

Page Accueil Chanteuses

 


Carte d'identité

i_arena.jpg (5471 octets)
Nom Tina Arena
Date de Naissance 1968
Lieu de naissance Australie
Signe Astrologique
Couleur des yeux Noisette
Cheveux Bruns
Taille
Poids
Qualités
Défauts
Coté cœur
Famille Elle a 1 sœur
Lieu de résidence

Haut de Page


Présentation

Tina Arena, révélée en Australie, son pays natal grâce à sa carrière d'enfant-star du petit écran, conquit les Etats Unis et l'Europe avec ses mélodies pop-rock. Connue aussi pour son optimisme et la sincérité qui se dégage de ses chansons, dont elle est l'auteur, elle puise son inspiration à travers sa vie personnelle qu'elle tient cependant à garder discrète. On peut dire que ce petit bout de femme a du talent mais aussi une grande dose de volonté et d'ambition... Ecoutez plutôt.

Haut de Page


Biographie

 

Tout a commencé alors qu'elle était une petite fille de la banlieue de Melbourne qui écoutait le disque de sa grande sœur. Il s'agissait de "You're my world" (de Daryl Braithwhite), un succès des années 60, et elle trouva ça purement magique. Elle l'écoutait en boucle en chantant les paroles et en espérant qu'un jour, elle pourrait reproduire à son tour, la même magie.

Un jour, alors qu'elle était demoiselle d'honneur à un mariage, elle s'est retrouvée sur scène à chanter "You're my world". Après avoir harcelé sa mère, elle a été auditionnée pour "l'école des fans" version australienne et, à sa plus grande joie, elle a remporté 3 de ses 4 apparitions.

Le producteur de l'émission lui a alors demandé de faire partie de l'émission de manière permanente. Elle avait alors 8 ans et s'est retrouvée star de la télévision australienne du jour au lendemain. Pendant 7 ans et ce, chaque semaine, elle est apparue sur le petit écran australien et a grandi avec son public.

A l'âge de 15 ans, elle a fait ses débuts dans le monde. L'expérience fut effrayante. L'histoire n'a guère été tendre avec les enfants stars; beaucoup se sont brûlés les ailes ou ont été oubliés. Tina fait plutôt partie de la race des survivantes. Pour affronter l'effrayant défi, sa réponse a été: Travailler dur.

Pendant les 6 années suivantes, elle a arpenté les planches. Après avoir passé sa vie devant les caméras, elle saisit chaque opportunité de se produire en public. Elle apprit alors à jouer devant un auditoire, à se sentir à l'aise sur scène, à travailler avec des orchestres différents et au théâtre. Elle a appris le métier au biberon, mêlant la science à la magie.

Ses parents ne l'ont pourtant jamais poussé vers cette voie. Ces 2 sœurs ont d'ailleurs choisi des voies totalement différentes mais Tina est persuadée d'avoir fait le bon choix. Elle est née pour partager ses émotions avec le public.

En 1989, à 21 ans, elle sortit son premier album, "Strong as stell". Au cours des 12 mois suivants, celui-ci devint disque d'or puis de platine et l'un des titres, "I need your body" fut la deuxième meilleure vente de singles de l'année. C'était la première fois que Tina goûtait au succès à travers un disque mêlant de la dance à des ballades. Désormais, son public la découvrit en tant que femme et non plus enfant.

Contrairement à beaucoup de ses contemporains, elle ne voulait pas seulement chanter les mots d'un autre mais aussi participer à l'écriture de ses chansons.

1994 fut l'année de l'enregistrement de son second album, "Don't Ask". Avec "Chains", le premier single extrait de celui-ci, ce fut l'explosion. Elle entra même dans le livre des records! Son album fut 10 fois disque de platine. Ce qui lui permit aussi de remporter de nombreuses victoires et récompenses.

Entre temps, Tina se maria à son manager, Ralph Carr et conserva des amitiés, dont certaines remontent à l'époque de l'école. Elle tient à préserver sa vie privée et vit, aussi normalement que possible, dans le centre de Melbourne.

Hollywood lui offrit un pont d'or en lui faisant enregistrer la chanson "I want to spend my lifetime loving you". Ce fut pour elle l'occasion rêvée pour se faire connaître aux Etats-Unis et en Europe.

Son dernier album, "In deep" est une perle rare qui mélange des harmonies vocales et sensuelles à des musiques parfois plus rythmiques qui ont une tendance pop. Elle a écrit les paroles de la majeure partie de ses chansons et a collaboré avec de célèbres compositeurs australiens et américains (comme Diane Warren qui écrivit également pour Céline Dion, Aerosmith, Lionel Richie et beaucoup d'autres...).

Aujourd'hui reconnue par de plus en plus de pays, comme une grande chanteuse, Tina est aussi beaucoup admirée par Diana Ross, Stevie Wonder ou les BeeGees, qui l'ont plusieurs fois invitée à chanter avec eux sur scène.

Alors, la consécration mondiale, c'est pour bientôt ?

 

P.S: Son dernier album "In deep" est édité par Columbia de Sony Music. C'est une pure merveille, disponible partout en France.

Le premier single extrait de celui-ci est le duo "I want to spend my lifetime loving you" (Bande Originale du "Masque de Zorro" avec Antonio Banderas et Catherine Zeta Jones). Le deuxième est "I want to know what love is" reprise à merveille. Enfin, on peut également retrouver plusieurs chansons dont "Chains" (la chanson qui a fait explosé les ventes en Australie) et 2 versions de "Burn" (je dois vous confier que je suis d'habitude déçue par les reprises, qui sont en fait, la plupart du temps de vulgaires remix de la même et seule chanson. Ici, j'ai été réellement surprise: Les 2 versions de "Burn" sont très différentes: la première est plutôt rapide, rythmée et la seconde est magique, jouée au piano. "If I was a river" a été écrite par Diane Warren (auteur et compositeur très réputée au Etats-Unis car elle transforme de simples chansons en tubes internationaux. Vous en entendrait beaucoup parler sur ce site car elle a écrit au moins une chanson pour chaque artiste présentée).

"Whistle down the wind" est un trésor musical composé par Andrew Lloyd Webber.

Sur cet album, on retrouve de très belles ballades chantées de façon "magique" mais aussi des airs plus pop-rock, gospel (les refrains sont souvent chantés avec des chœurs derrière et sont très entraînant) et dance.

"No shame" est ma chanson préférée. Ecoutez-là!

SCOOP : Après Mariah Carey qui a été proposée pour interpréter Esméralda dans la version anglaise de Notre Dame de Paris, on parle maintenant de Tina Arena, qui, je pense devrait accepter vu son passé musical d ans les spectacles et comédies musicales.

"In deep" a été réédité avec 2 tubes chantés en français "Aller plus haut" et "Les 3 cloches"

Haut de Page


Discographie

 

Strong As Steel

Don't Ask

If I Didn't Love You

In Deep

Haut de Page

ball1.gif (1653 octets)